RSE ET CAPITAL IMMATÉRIEL : ENTRE VIABILITÉ FINANCIÈRE ET PORTÉE SOCIALE

RSE ET CAPITAL IMMATÉRIEL : ENTRE VIABILITÉ FINANCIÈRE ET PORTÉE SOCIALE

Démarrer

avril 18, 2018 - 12:00 am

La fin

avril 18, 2018 - 12:00 am

Dans un contexte d’économie mondialisée caractérisé par des mutations profondes du nouvel environnement économique international, à savoir les modifications réglementaires et technologiques et la globalisation financière, les pratiques managériales en matière de développement durable demeurent prioritaires. A l’instar des pays en développement, le Maroc connait un certain nombre de changements socioéconomiques et politiques en s’inscrivant dans une dynamique de Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE). Cette dernière parait comme un moyen d’accroître la compétitivité des entreprises, de constituer un véritable avantage compétitif, et de préserver ses acquis et conquérir de nouveaux parts de marché. Elle est devenue un impératif à la fois social,  environnemental et économique pour les managers des entreprises. Ces derniers cherchent la création de valeur financière, pour les actionnaires, et durable pour les parties prenantes de  l’entreprise.

Dès lors des interrogations nous interpellent :

  • Quelles relations existe t- il entre la RSE et la performance des entreprises marocaines ?
  • Dans quelle mesure la revalorisation du capital immatériel au sein des entreprises constitue-t-elle un objectif prioritaire des entreprises socialement responsables ?
  • Comment l’adoption des politiques RSE permet- elle de mettre en place une démarche de gestion compatible avec la rentabilité financière ?
  • La RSE constitue t- elle un choix ou une contrainte pour les PME marocaines ?

D’où le principal objectif de ce colloque est de promouvoir une réflexion sur une question inhérente à la RSE et au capital immatériel. Cette manifestation scientifique vise à étudier l’apport de ces deux thématiques centrales en termes de rentabilité financière et portée sociale. Ce colloque invite les chercheurs mais également les gestionnaires, à proposer des travaux présentant des avancées théoriques et empiriques sur la thématique de l’événement.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.